Thérapeute cognitivo-comportementaliste pour le SFC

Les thérapeutes cognitivo-comportementalistes peuvent réaliser dans leur cabinet, en dehors d’un hôpital ou d’un centre, des séances de traitement pour les patients SFC (Syndrome de fatigue chronique) que les mutualités remboursent.
 
Si, en tant que thérapeute, vous voulez être admis comme thérapeute cognitivo-comportementaliste pour le SFC, vous devez introduire un dossier de demande auprès de l’INAMI.


Conditions pour le thérapeute cognitivo-comportementaliste pour le SFC

Le « thérapeute cognitivo-comportementaliste pour le SFC » doit répondre à certaines conditions :

  • être porteur d’un diplôme de master ou de licencié en psychologie
  • avoir suivi une formation postgraduée de trois ans en thérapie cognitivo-comportementaliste dans une université belge
  • signer un formulaire d’engagement

Pour quels patients peut-il réaliser des séances de traitement ?

Il peut réaliser les séances de traitement pour les patients :

  • qui sont examinés dans un « centre de diagnostic multidisciplinaire pour le SFC ».
  • pour lesquels le centre a, sur la base de l’examen, établi le diagnostic du SFC et proposé un traitement au moyen d’une thérapie cognitivo-comportementaliste.

Les centres renvoient ces patients vers un thérapeute cognitivo-comportementaliste pour le SFC qui réalise les séances de traitement.

Nombre de séances remboursables par patient

Par patient, 17 séances de traitement remboursables maximum peuvent être réalisées.

Une séance de traitement (« séance TCC ») est réalisée pour un patient individuel et dure 50 minutes.

Tarif de remboursement et mode de facturation

Le tarif de remboursement par séance s’élève à 49,48 EUR (indice pivot 99,04 – base 2013).

La facturation est opérée au moyen d’une attestation TCC. Par « séance TCC », le patient reçoit du centre de diagnostic une attestation TCC. Le centre de diagnostic complète le recto de l’attestation. Le patient remet l’attestation au thérapeute cognitivo-comportementaliste. Le thérapeute cognitivo-comportementaliste complète le verso de l’attestation et introduit l’attestation en vue du remboursement auprès de la mutualité du patient.

Demande de procédure

Vous devez, en tant que thérapeute, introduire un dossier de demande auprès de l’INAMI, dans lequel vous démontrez que vous répondez aux conditions précitées (instructions dans Remboursement thérapie cognitivo-comportementaliste). L’INAMI examine les dossiers et détermine les thérapeutes qui répondent aux conditions.

Comme il n’y a actuellement que des centres de diagnostic pour le SFC néerlandophones , seuls des thérapeutes néerlandophones sont admis pour le moment.

Base réglementaire pour le remboursement de la thérapie cognitivo-comportementaliste

La convention entre les centres de diagnostic multidisciplinaires pour le SFC et l’INAMI constitue la base réglementaire pour le remboursement de la thérapie cognitivo-comportementaliste.

Les conventions avec les centres démarrent en principe le 1-9-2014. Les thérapeutes cognitivo-comportementalistes pourront réaliser des séances de traitement après que les conventions seront entrées en vigueur et que les centres leur auront renvoyé des patients en vue d’un traitement.

Plus d'informations

Contacts

 

Dernière mise à jour 10 juin 2015