Troubles locomoteurs et neurologiques : poursuite de la rééducation fonctionnelle dans un centre de rééducation R30-R60

Si vous souffrez d’un trouble locomoteur ou neurologique et que vous suivez déjà une rééducation pour ce trouble dans un centre de rééducation général ou spécifique, vous pouvez parfois poursuivre et terminer votre rééducation dans un autre centre, plus proche de votre domicile par exemple. Votre mutualité intervient dans les frais.

Pouvez-vous changer de centre de rééducation pour troubles locomoteurs et neurologiques ?

 
Si vous suivez une rééducation dans un centre de rééducation général pour troubles locomoteurs et neurologiques ou dans un centre de rééducation spécifique pour troubles locomoteurs et neurologiques et que le programme de rééducation n’est pas encore terminé, vous pouvez toujours vous adresser à un autre centre de rééducation général ou spécifique pour troubles locomoteurs et neurologiques.
Toutefois, vous ne pouvez plus changer de centre si vous avez déjà bénéficié du nombre maximum de séances de rééducation autorisées dans ce centre général ou spécifique. Le nombre maximum autorisé varie selon le trouble. Dans les centres de rééducation spécifiques, le nombre maximum dépend aussi de règles spécifiques qui peuvent différer d’un centre à l’autre.
 
Si vous n’avez suivi qu’un programme de rééducation limité dans un centre de rééducation général ou spécifique pour troubles locomoteurs et neurologiques, vous pouvez alors vous adresser à un centre de rééducation R30-R60. Dans ce centre de rééducation R30-R60 vous pouvez poursuivre la rééducation.
 
 
Liste des troubles locomoteurs et neurologiques pour lesquels la rééducation peut être poursuivie dans un centre de rééducation R30-R60.
 
Vous pouvez vous adresser à ces centres que vous soyez un patient hospitalisé ou ambulatoire (non hospitalisé).
 
Les centres de rééducation R30-R60 (et la plupart des autres hôpitaux) peuvent aussi proposer un programme de rééducation limité similaire à des patients qui n’ont jamais suivi de rééducation dans un centre de rééducation général ou spécifique. Dans ce cas, une autre réglementation s’applique pour le financement.
 

Que propose un centre R30-R60 de rééducation pour troubles locomoteurs et neurologiques ?

 
Un centre de rééducation R30-R60 vous permet de poursuivre le programme de rééducation que vous avez déjà commencé dans un centre de rééducation général ou spécifique pour troubles locomoteurs et neurologiques.
 
Il conçoit un programme de rééducation individualisé, après concertation avec le centre de rééducation qui vous a adressé à lui. Ce programme comprend des interventions d’un kinésithérapeute et d’un ergothérapeute et éventuellement aussi d’un logopède ou d’un psychologue. Un médecin spécialiste en rééducation fonctionnelle supervise ces interventions. Elles durent minimum 1 heure (R30) ou 2 heures (R60) par jour. Chaque programme est intensif et a une durée limitée. Une durée maximale est définie par trouble, en tenant compte de la rééducation déjà suivie dans un centre de rééducation général ou spécifique.
 
L’objectif est d’améliorer votre situation et votre bien-être psychique et d’accroître votre autonomie pour que vous puissiez vous (ré)insérer au mieux socialement et professionnellement.
 
À la fin de votre rééducation, le centre dressera un bilan final qui contiendra notamment des conseils pour votre réinsertion.
 
Si votre programme de rééducation est presque terminé, vous pouvez aussi faire appel à un ergothérapeute qui viendra chez vous, moyennant le respect de certaines conditions.
 

Que devez-vous faire avant de pouvoir poursuivre votre traitement dans un centre R30-R60 de rééducation pour troubles locomoteurs et neurologiques ?

 
 

Que doit faire le centre de rééducation pour pouvoir vous traiter ?

 
Le centre doit : 
  • vérifier si vous remplissez les conditions pour avoir droit à une intervention de votre mutualité
  • compléter le formulaire de demande d'intervention dans le coût de prestations de rééducation fonctionnelle et y joindre un rapport médical ainsi qu’une copie du formulaire de renvoi (annexes comprises) utilisé par le centre de rééducation général ou spécifique qui renvoie le patient. La rééducation déjà suivie dans le centre de rééducation général ou spécifique doit être précisée sur le formulaire.
  • transmettre ces formulaire et le rapport médical à votre mutualité.
 
Si votre mutualité donne son accord, le centre peut vous traiter.
 

Que devez-vous payer vous-même ?

 
Vous payez une part personnelle (ticket modérateur) par intervention (R30-R60). La mutualité prend directement en charge le coût restant (système du tiers payant).
En cas d’hospitalisation, vous payez les frais habituels liés à votre séjour à l’hôpital.
Les jours où une intervention (R30-R60) se déroule, vous ne devez jamais payer le traitement par un kinésithérapeute, un physiothérapeute ou un logopède. Ces jours-là, vous ne devez jamais payer les interventions d’un médecin spécialiste en rééducation fonctionnelle (généralement, un médecin spécialiste en médecine physique et en rééducation fonctionnelle).
Pour l’intervention par un psychologue et un ergothérapeute pendant le programme de rééducation fonctionnelle, vous ne devez rien payer. Pour les prestations d’ergothérapie qui sont dispensées après le programme de rééducation, vous devez payer une part personnelle.

Plus d'informations

Contacts

 

Dernière mise à jour 30 mars 2016