Votre patient souffre d’une maladie neurologique grave à un stade avancé ? Un programme de prise en charge globale existe

Votre patient est atteint de la maladie de Huntington, de sclérose en plaques (SEP) ou de sclérose latérale amyotrophique (SLA) ? Lorsqu’il ne peut plus rester à domicile, nous mettons à sa disposition un programme de prise en charge globale à l’hôpital et en maison de repos.


Dans quels cas votre patient peut-il bénéficier de ce programme ?


1. Votre patient doit être atteint de la maladie de Huntington, de sclérose en plaques ou de sclérose latérale amyotrophique, à un stade avancé, c'est-à-dire :
  • qu’il ne peut plus tirer bénéfice d’un programme de rééducation fonctionnelle classique
  • qu’il  n’a plus besoin de soins aigus délivrés en milieu hospitalier
  • qu’il atteint les seuils minima d’éligibilité spécifiques fixés pour chaque convention :
    • SEP-SLA : échelle F.I.M.
    • Huntington : échelle de Schoulson & Fahn.
 
2. Votre patient doit être pris en charge dans un établissement conventionné. Si ce n’est pas le cas, un programme alternatif existe. Dans les 2 cas, inclure un patient dans le programme de prise en charge nécessite une évaluation de la part du médecin en charge de la supervision médicale du programme. Il détermine, en étroite collaboration avec le référent de liaison, si un patient remplit les conditions permettant de l’y inclure.



En quoi consiste le programme de prise en charge globale ?


Votre patient peut faire appel à ce programme pour une prise en charge globale :
  • soit temporaire en vue de stabiliser leur état et/ou de soulager son entourage
  • soit à long terme.
 
Ce programme assure à votre patient une prise en charge globale de qualité :
  • il renforce la collaboration entre un hôpital de référence et des maisons de repos qui hébergent ces patients au long cours à travers la création d’une fonction de liaison
  • il favorise le développement de l’expertise du personnel des MRPA-MRS à travers la mise à disposition d’une offre de formation au départ des structures hospitalières
  • il permet une supervision médicale par un médecin spécialiste, tant à l’hôpital qu’en maison de repos
  • il augmente l’encadrement en personnel de soins
  • il intervient dans les frais supplémentaires d’alimentation, de matériel et de déplacement du patient.
  

Que paie votre patient pour bénéficier de ce programme ?


Nous finançons intégralement le programme de prise en charge.
Par contre, votre patient devra intervenir dans les frais classiques liés à une hospitalisation ou à une prise en charge dans une maison de repos.
Pour réduire le coût de l’hébergement en maison de repos, nous remboursons aussi  10,82 EUR par jour à votre patient (indice 119,62).


En quoi consiste le programme alternatif ?


Le programme alternatif de prise en charge permet à un réseau plus large de structures résidentielles concernées par la prise en charge de ce type de patients, d’accéder à une partie des avantages apportés par la fonction de liaison qui est établie auprès de chaque hôpital qui propose un programme de base.
 
Les structures actives dans ce programme alternatif peuvent recourir à :
  • des avis spécialisés en réponse à des problématiques individuelles complexes
  • une offre de formation identique ou similaire à celle du programme de base.
 
Les structures résidentielles qui participent à ce programme alternatif varient au fil du temps, en fonction de la présence ou non de patients correspondant au public cible. Pour trouver une structure active dans ce programme, contactez un des hôpitaux de référence.
 
Par ailleurs, le SPF Santé publique travaille à la mise en œuvre d’une fonction de liaison basée sur une collaboration étroite entre une structure hospitalière de référence et les ligues représentant les patients, orientée vers le même type de public cible, mais qui réside encore au domicile.

Plus d'informations

 

Dernière mise à jour 23 février 2015