Enfants nés prématurés : intervention dans les frais des examens de suivi dans des centres spécialisés

Votre enfant est né à moins de 32 semaines de grossesse et/ou avec un poids de naissance inférieur à 1.500 g ? Il entre alors en considération, dans certaines phases de la vie, pour des examens de suivi dans un centre spécialisé jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 5,5 ans.
Votre mutualité intervient dans les coûts.

Pouvez-vous vous adresser à un centre spécialisé pour enfants nés prématurés ?

Vous pouvez vous adresser à un centre spécialisé pour enfants nés prématurés uniquement si votre enfant est né à moins de 32 semaines de grossesse et/ou s’il pesait moins de 1.500 g à la naissance.

Le médecin traitant de l’hôpital dans lequel votre enfant a été hospitalisé après sa naissance prématurée doit confirmer, à l’aide d’une attestation, que votre enfant remplit ces conditions. Cette attestation doit mentionner combien de temps a duré la grossesse et combien l’enfant pesait à la naissance.

Qu’offre un centre spécialisé pour enfants nés prématurés à votre enfant ?

Un centre spécialisé examinera votre enfant à des périodes charnières de son développement jusqu’à l’âge de 5,5 ans (à l’aide de 4 types de bilans). Les problèmes de développement liés à une naissance prématurée pourront ainsi être détectés le plus tôt possible.

Pour ce faire, une équipe de médecins, kinésithérapeutes, logopèdes, psychologues et assistants sociaux est à votre service.
Si l’équipe constate certains problèmes à la suite des examens, elle peut vous orienter vers d’autres médecins et/ou du personnel paramédical qui peuvent traiter votre enfant.

Que devez-vous  faire pour qu’un centre spécialisé examine votre enfant ?

Adressez-vous à un centre spécialisé qui figure dans la liste des centres spécialisés.

Que doit faire le centre spécialisé pour pouvoir examiner votre enfant?

Le centre doit:

  • vérifier si votre enfant répond aux conditions pour obtenir un remboursement de la mutualité
  • compléter le formulaire de demande d’intervention dans les frais de rééducation et y joindre l’attestation rédigée par le médecin qui a traité votre enfant pendant son hospitalisation à la suite de sa naissance prématurée
  • envoyer le formulaire et le document à la mutualité de votre enfant. Si votre mutualité marque son accord, le centre spécialisé peut assurer le suivi de votre enfant.

Que devez-vous payer vous-même?

La mutualité intervient dans le coût des différents bilans qui peuvent être établis pour votre enfant (régime du tiers payant). Vous payez toutefois une intervention personnelle (ticket modérateur) pour ces tests.

Vous payez également une intervention personnelle pour les consultations chez le médecin.

Plus d'informations

Contacts

 

Dernière mise à jour 24 mars 2015