Radiographie panoramique

Une radiographie panoramique est un examen radiographique des 2 mâchoires. Il n’y a plus de remboursement de cette radiographie pour les enfants de moins de 7 ans.


Combien de fois une radiographie panoramique est-elle remboursée?     

Une radiographie panoramique est remboursée 1 fois toutes les 2 années civiles.
Elle ne sera donc remboursée que si aucun remboursement n’a été effectué au cours de la même année et au cours de l’année civile précédente. Attestez les codes de nomenclature suivants :

  • personnes à partir de 7 ans jusqu’à 18 ans : 377090-377101
    Attention : A partir du 1er février 2018, il n’y a plus de remboursement pour les jeunes de moins de 7 ans.
  • personnes de 18 ans ou plus : 307090-307101

Important
Chez les personnes atteintes d’un trauma externe de la sphère oro-faciale, les radiographies panoramiques supplémentaires sont remboursées sans limites dans le cadre du traitement du trauma externe de la sphère oro-faciale. Attestez les codes de nomenclature suivants : 

  • personnes de moins de 18 ans : 377274-377285
  • personnes de 18 ans ou plus : 307274-307285.

Quelles sont les conditions pour pouvoir réaliser une radiographie panoramique ?

Une radiographie panoramique n’est possible que si le dispensateur de soins, l’appareil et la pratique répondent aux conditions de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN).

A partir du 1er février, le remboursement n’est possible qu’en cas de radiographie des 2 mâchoires.

Quelles sont les directives pour l’utilisation de la radiographie panoramique ?

  1. Le recours à la radiographie panoramique doit être réservé uniquement aux cas cliniques où il est utile au diagnostic et/ou au traitement du patient.
  2. Une radiographie panoramique peut donc uniquement être effectuée lorsque, après un examen clinique approfondi du patient, il s’avère qu’une information radiologique complémentaire est nécessaire au diagnostic et/ou au traitement. Cette radiographie panoramique doit fournir une information radiologique complémentaire concernant soit une autre information soit une région plus étendue que celles obtenues par une radiographie intra-orale.
  3. Avant la réalisation de toute radiographie panoramique, il faut vérifier si d’autres clichés radiographiques antérieurs ne sont pas disponibles, afin de pouvoir utiliser leurs éventuelles informations.
  4. Si des clichés radiographiques antérieurs sont disponibles, la réalisation d’une radiographie panoramique est uniquement autorisée lorsque les informations obtenues par l’examen clinique et par les clichés antérieurs sont insuffisantes au diagnostic et/ou au traitement du patient.
    Les radiographies panoramiques ne sont donc pas indiquées :
    • comme cliché de dépistage chez un nouveau patient sans examen clinique préalable
    • comme cliché répété chez un patient sans nécessité clinique
    • lorsque des facteurs dépendant du patient ou de l’appareil radiologique empêchent la réalisation de clichés utiles au diagnostic, avec une dose raisonnable de rayons X.
  1. Des intervalles de temps standards entre les clichés panoramiques ne peuvent justifier de tels clichés. Leur justification est uniquement basée sur la nécessité d’obtenir des informations radiologiques et/ou complémentaires aux données cliniques du patient.
  2. Le recours aux radiographies panoramiques doit être particulièrement limité chez les enfants et les femmes enceintes. Les risques chez ces patients sont corrélés à l’âge, avec un risque augmenté pour le fœtus et les jeunes enfants. Lorsque l’examen clinique justifie une radiographie panoramique, des mesures supplémentaires visant à réduire la dose d’irradiation doivent être mises en œuvre (programmes spécifiques pour enfants, réduction des champs d’irradiation et des mA, adaptation du temps de rotation, ...).
    Une limite de l’utilisation de la radiographie panoramique chez le jeune enfant est sa capacité à rester immobile pendant la rotation de l’appareil.

Contacts

 

Dernière mise à jour 19 janvier 2018