Feedback prescription de médicaments - Infos consécutives à l'accord médico-mutualiste 2009-2010

Nous avons envoyé, le 30 avril 2009, à plus de 17.000 médecins (généralistes et spécialistes) un feedback individuel afin de les sensibiliser quant à leur comportement en matière de prescriptions de médicaments, en particulier la problématique de la primo-prescription et du volume de prescription élevé aux patients de plus de 50 ans.


Quel est le contexte de ce feedback ? 

Le point 6 del’accord contient en effet trois volets liés :  

  • à la prescription des molécules les moins onéreuses au commencement d’un nouveau traitement
  • à la réduction d’un volume trop élevé de médicaments prescrits par certains dispensateurs
  • au développement d’initiatives en matière de <compliance thérapeutiques> ou de polymédication.

Le feedback « médecins généralistes » fournit des données individuelles sur ces 2 volets.
Le feedback « médecins spécialistes » se concentre uniquement sur le 1er volet.
Le feedback se base sur les données du 1er semestre 2008.

Prescrire des molécules les moins onéreuses au commencement d’un nouveau traitement

La Commission nationale médico-mutualiste (CNMM) souhaite promouvoir le choix d’une des molécules les moins onéreuses:

  • au commencement d’un nouveau traitement avec une spécialité pharmaceutique appartenant à l’une des 6 classes de médicaments retenues (IPP, inhibiteurs de l’ECA et sartans, statines, dérivés triazole, AINS et IRS)
  • dans au moins 8 cas sur 10
  • pour autant qu’il n’y ait pas de contre-indications et que les objectifs thérapeutiques soient atteints.

Pour chacune des 6 classes de médicaments, le médecin retrouve dans son feedback différentes informations :

  • le nombre de nouveaux traitements initiés
  • le nombre et le pourcentage de traitements initiés avec une molécule moins onéreuse et pour chaque classe de médicaments
  • une  information plus précise sur l’ensemble des molécules existantes
  • la désignation des molécules les moins onéreuses
  • le coût pour l’assurance soins de santé et le coût pour le patient (par DDD), ce qui permet une comparaison des coûts selon le choix de la molécule
  • le nombre de nouveaux traitements initiés par molécule.

Réduire le volume trop élevé de médicaments prescrits par certains dispensateurs aux patients de plus de 50 ans

La CNMM souhaite sensibiliser les prescripteurs au volume de médicaments prescrits aux patients de plus de 50 ans. Cette sensibilisation se concentre sur la prescription de médicaments dans 9 classes de médicaments.

Pour chacune des 9 classes de médicaments, le médecin retrouve son volume moyen de prescriptions de médicaments en DDD (égale au nombre de prescriptions en DDD divisé par le nombre de patients de plus de 50 ans) et une comparaison avec le P25, P50 et P75, ce qui permet au médecin de se situer par rapport à ses confrères.

Quels médecins reçoivent ce feedback ?

  • Les médecins généralistes qui remplissent les 3 conditions suivantes (au cours du 1er semestre 2008) :
    1. avoir prescrit au moins 100 conditionnements
    2. avoir initié au moins 10 nouveaux traitements
    3. avoir au moins 90 patients de plus de 50 ans auxquels le médecin a prescrit au moins 1 conditionnement
  • Les médecins spécialistes qui remplissent les conditions 1 et 2 ci-dessus (au cours du 1er semestre 2008).

Contacts

 

Dernière mise à jour 03 octobre 2014