Publié le 29/12/2014
   

FR   NL  

Loi relative à l'assurance obligatoire soins de santé et indemnités, coordonnée le 14 juillet 1994

Art. 168quater.


Art. 168quinquies.
12/06/2010 § 1er. Une amende administrative de minimum 50 EUR et de maximum 500 EUR est prononcée contre l'assuré social qui, sur base d'une fausse déclaration ou d'un faux document, a bénéficié indûment de prestations telles que prévues au titre III.
01/01/2014 Abrogé par: Loi(prog)(I) 29-3-12 - M.B. 6-4 - éd. 3 - art. 13
08/01/2015 § 2. Est exclu du droit aux indemnités pour incapacité de travail, congé de maternité, congé de paternité et d'adoption à raison de trois indemnités journalières au moins et de 400 indemnités journalières au plus :
12/06/2010 l'assuré social qui, sur base d'une fausse déclaration ou d'un faux document, a bénéficié indûment d'indemnités;
12/06/2010 l'assuré social qui ne communique pas à son organisme assureur tout élément modifiant la partie de la feuille de renseignements réservée au titulaire et ayant une incidence sur les indemnités;
12/06/2010 l'assuré social qui, pendant la période où il bénéficie d'indemnités :
10/05/2014 a) a repris une activité sans l'autorisation visée à l' article 100, § 2, ou sans respecter les conditions de l'autorisation;
12/06/2010 b) n'a pas informé son organisme assureur de la reprise d'une activité, ou;
12/06/2010 c) n'a pas déclaré ses revenus à son organisme assureur.
08/01/2015 § 3. La durée de l'exclusion prévue au § 2 est fixée en fonction de la durée de l'infraction:
08/01/2015 peut être exclu du bénéfice des indemnités durant 3 jours au moins et 49 jours au plus, l'assuré qui a commis une infraction pendant 1 jour au moins jusqu'à 30 jours au plus;
08/01/2015 peut être exclu du bénéfice des indemnités durant 50 jours au moins et 120 jours au plus, l'assuré qui a commis une infraction pendant 31 jours au moins jusqu'à 100 jours au plus;
08/01/2015 peut être exclu du bénéfice des indemnités durant 150 jours au moins et 400 jours au plus, l'assuré qui a commis une infraction pendant au moins 101 jours.
08/01/2015 Le fonctionnaire dirigeant ou le fonctionnaire désigné par lui peut, s'il existe des circonstances atténuantes, prendre une décision d'exclusion du droit aux indemnités pour une durée inférieure à celle qui résulte de l'application des règles fixées par le présent article.
08/01/2015 § 3/1. Lorsqu'au prononcé de la décision d'amende administrative ou d'exclusion, il est constaté que l'assuré social ne s'est vu infliger aucune exclusion ou amende administrative dans l'année qui précède, le fonctionnaire dirigeant ou le fonctionnaire désigné par lui peut, en outre, décider de surseoir en tout ou en partie à l'exécution de l'exclusion ou de l'amende administrative pendant un délai de deux ans suivant la date du prononcé.
08/01/2015 Si l'assuré commet une nouvelle infraction durant ce délai de deux ans, la sanction ayant fait l'objet du sursis et la sanction découlant de cette nouvelle infraction sont cumulées.
08/01/2015 § 4. En cas de concours de plusieurs infractions, les sanctions sont cumulées, sans que, en ce qui concerne les sanctions visées au paragraphe 2, la sanction la plus forte visée au paragraphe 3, alinéa 1er, 3°, puisse être dépassée.
12/06/2010 En cas de nouvelle infraction dans les deux années qui suivent la notification de la décision infligeant une amende administrative ou une exclusion, le montant de l'amende ou la durée de l'exclusion infligés peuvent être doublés.
12/06/2010 § 5. Le procès-verbal constatant les infractions est notifié à l'assuré social par lettre recommandée à la poste, dans un délai de quatorze jours prenant cours le lendemain du jour de la constatation de l'infraction.
12/06/2010 § 6. Les sanctions sont prononcées soit par le fonctionnaire dirigeant du Service du contrôle administratif ou le fonctionnaire désigné par lui.
12/06/2010 La décision est prise après que l'assuré social ait été invité par lettre recommandée à faire valoir ses moyens de défense dans les 14 jours.
12/06/2010 La décision du fonctionnaire dirigeant ou du fonctionnaire désigné par lui fixe le montant de l'amende ou la période d'exclusion.
12/06/2010 La décision est notifiée à l'assuré social par lettre recommandée à la poste et est considérée comme reçue le premier jour ouvrable qui suit la remise du pli à la poste. Elle prend effet le jour de sa notification.
12/06/2010 Le produit des amendes administratives est versé à l'Institut.
12/06/2010 L'amende administrative doit être acquittée dans le délai de trois mois à compter du jour de la notification de la décision.
12/06/2010 § 7. La décision définitive de paiement de l'amende est exécutoire de plein droit.
12/06/2010 Lorsque l'assuré demeure en défaut de payer l'amende, la décision du fonctionnaire dirigeant qui n'a pas été contestée ou la décision judiciaire coulée en force de chose jugée est transmise au SPF Finances, Administration du cadastre, de l'enregistrement et des domaines en vue du recouvrement du montant de l'amende.
12/06/2010 Une copie de la décision du fonctionnaire dirigeant est communiquée à l'organisme assureur.
08/01/2015 § 8. Une exclusion ou une amende ne peut plus être prononcée à partir du jour où il s'est écoulé cinq ans depuis que le manquement a été commis.
12/06/2010 La notification du procès-verbal constatant le manquement interrompt la prescription de l'infraction.
08/01/2015 Les sanctions administratives prononcées se prescrivent par cinq ans. La prescription commence à courir le jour suivant celui de la notification de la décision à l'intéressé.
12/06/2010 Toutefois, si celui-ci a introduit un recours auprès des tribunaux du travail, la prescription est suspendue jusqu'à ce qu'une décision coulée en force de chose jugée ait mis fin à l'instance.
12/06/2010 La prescription est également suspendue pendant les périodes couvertes par des allocations de chômage ou pendant les périodes durant lesquelles le montant journalier des indemnités est réduit à zéro en vertu de l' article 136, § 2.
12/06/2010 Lorsque l'infraction a donné lieu à des poursuites pénales, la prescription est suspendue jusqu'à ce qu'une décision ayant autorité de chose jugée ait mis fin à l'instance.
12/06/2010 Lorsqu'une sanction administrative impliquant l'exclusion de prestations de même nature est appliquée à un assuré social qui se trouve déjà sous le coup d'une sanction antérieure, les effets de la nouvelle sanction ne prennent cours qu'à l'expiration de ceux de l'ancienne.

Art. 168sexies.

FR   NL   [Affichage pour impression]