Observatoire de la mobilité des patients : rapport annuel 2015-2016

Les hôpitaux belges soignent régulièrement des patients étrangers. Pour avoir une idée de l'afflux de ces patients et pouvoir en analyser les conséquences sur les listes d'attente et sur l'offre de soins, nous avons créé l'Observatoire de la mobilité des patients en 2011, en collaboration avec le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement. Dans ce 4e rapport annuel, l'Observatoire donne un aperçu de ses activités en 2015-2016.
Éditeur
Observatoire de la mobilité des patients
Auteur
Observatoire de la mobilité des patients
Type de publication
Rapport
Thèmes
Qualité des soins; International (Remboursement)


Il ressort de ce rapport que le nombre d’hospitalisations de patients étrangers qui se font soigner en Belgique est stable depuis plusieurs années.

Nombre de patients étrangers en Belgique

Les analyses révèlent que l’afflux de patients étrangers reste relativement limité. Cet afflux représente environ 1,53 % de l’ensemble des séjours hospitaliers. 37,8 % des séjours de patients étrangers concernent des patients qui n'étaient pas domiciliés en Belgique. La majorité des séjours se trouve en hospitalisation de jour et un cinquième des séjours concerne une hospitalisation classique. La majeure partie de ces patients est domiciliée dans les pays limitrophes.  Comme les années précédentes, ce sont nos voisins néerlandais qui se trouvent en tête avec 61,2 % des séjours. La France (9,6 % des séjours) et l’ Allemagne (3,8 % des séjours) complètent la collecte des données des séjours.

Analyse des contrats de soins

L’observatoire s’est aussi penché sur les contrats de soins que les hôpitaux belges ont conclu avec des assureurs de soins étrangers. On observe que la majorité s’avère être de qualité même si les dispositions relatives à l'information et à la communication avec le patient et celles relatives aux soins post-hospitaliers pourraient être améliorées. Les contrats établis avec un assureur de soins public répondent en général mieux aux directives de l’observatoire que les contrats conclus avec un assureur de soins privé.

Délais d’attente pour le traitement

L’observatoire s’est également intéressé aux délais d’attente dans le cadre de l'imagerie médicale et de la cataracte. On remarque que les délais d’attente enregistrés peuvent différer selon le fonctionnement et l’organisation des hôpitaux et également, dans le cas de l’imagerie médicale, selon la pathologie des patients. Par délai d’attente, on entend le temps écoulé entre le moment de la décision de réaliser l’intervention et le moment effectif de celui-ci.

Plus d'informations

Contacts