Mesures exceptionnelles de l’INAMI dans la crise du Covid-19 : Important pour les ORTHOPEDAGOGUES CLINICIENS

Pour soutenir le travail de tous les soignants dans leur lutte contre le Covid-19, nous ajustons régulièrement certaines règles de l’assurance soins de santé et indemnités et prenons des mesures exceptionnelles.
Voici les mesures INAMI qui vous concernent en particulier, en tant qu'orthopédagogue clinicien.

 

COVID-19 - L’INAMI intervient dans le coût du matériel de protection des soignants : Pour toutes les professions et selon leurs spécificités

Nous allégeons les coûts que vous supportez en tant que soignant en cabinet privé et en ambulatoire pour vos équipements et mesures de protection spécifiques COVID-19. Les mesures de protection restent nécessaires pour accueillir vos patients dans des conditions les plus sûres possibles, mais ne peuvent en aucun cas être supportés par vos patients.
La manière dont vous recevez notre intervention dépend de la catégorie de dispensateurs de soins à laquelle vous appartenez. Dans de nombreux cas, vous ne devez entreprendre aucune démarche.

Suivi des contacts – stratégie de détection

Une stratégie de sortie réussie de la situation de confinement dans le contexte de la crise de Covid-19 nécessite de briser la chaîne des infections. Les éléments suivants peuvent contribuer à cet objectif

  • des tests systématiques et répétés pour détecter les personnes infectées: les personnes infectées sont mises en quarantaine
  • la détection des personnes qui ont été récemment en contact avec des personnes infectées: ces personnes sont mises en quarantaine et éventuellement testées

Sur le site web du Comité Interfédéral Tracing et Testing Covid-19, vous trouverez des informations sur la stratégie et la méthode de traçage.

Séances de psychologie de 1re ligne : Remboursées quel que soit l’âge du patient

Pour contribuer à réduire l’impact psychologique de la crise du COVID-19, nous élargissons le remboursement des séances de psychologie de 1re ligne à toutes les tranches d'âge à partir du 2 avril. Nous remboursons donc aussi ces séances pour les enfants et les adolescents de moins de 18 ans, ainsi que pour les personnes de 65 ans et plus. Dans un premier temps, ce remboursement étendu sera valable jusqu'au 31 décembre 2020.

Pendant la phase aiguë de la crise, la possibilité de réaliser les séances à distance par vidéo-consultation et les autres assouplissements temporaires s'appliquent aussi pour les patients de ces nouvelles tranches d’âges.

COVID-19 - Coût du matériel de protection dans le cadre de la reprise des soins : pour l’INAMI, pas pour le patient

Nous développons un système qui permette à l’assurance soins de santé d’intervenir dans le coût du matériel de protection spécifique des dispensateurs de soins. De ce fait, aucun soignant ne peut faire payer de « supplément corona » à son patient.

Comment facturer électroniquement les soins remboursés dans le cadre du COVID-19 ?

Nous adaptons au quotidien le remboursement de soins pour répondre au mieux aux nouveaux besoins du contexte COVID-19. Ceci peut avoir un impact sur la facturation électronique de ces soins dans le cadre du tiers payant. Voici des précisions pour facturer électroniquement ces prestations à l’assurance soins de santé.

Lettre conjointe aux dispensateurs de soins sur la façon d’appliquer les directives COVID-19

Dans une lettre commune aux dispensateurs de soins et à leurs associations professionnelles, les 4 chefs de file du Risk Management Group, de l’INAMI, du SPF Santé publique et de l’AFMPS répondent aux questions qui se posent sur la façon d’appliquer certaines lignes directrices en matière de soins de santé, à suivre pendant cette crise exceptionnelle liée à la pandémie de Covid-19.

Continuité des soins de santé mentale : prestations à distances pour les psychiatres et pédopsychiatres

Un patient en suivi psychiatrique ou psychothérapeutique peut rarement suspendre son traitement sans risque sérieux pour sa santé mentale. Le contexte même de la crise du COVID-19 accentue encore ce risque pour les plus fragiles. Pour assurer la continuité de ces soins pendant la crise, nous ajustons les règles de l’assurance soins de santé pour prendre en charge les soins dispensés à distance par les psychiatres et pédopsychiatres.

Soins psychologiques de première ligne : Consultation par vidéo et plus de flexibilité dans le contexte de crise COVID19

Pour répondre aux besoins spécifiques qui apparaissent dans le contexte de la crise du Covid-19, l'INAMI prend des mesures pour les soins psychologiques de première ligne pris en charge par les psychologues cliniciens et les orthopédagogues cliniciens. Autorisation de mener des consultations par vidéo, assouplissement de la procédure d'orientation d’un patient, et autorisation de dépasser la capacité maximale de séances prises en charge. Ces mesures sont d’application au 14 mars 2020. 

Covid-19 : Un impact financier pour tous les dispensateurs de soins, à évaluer dès la fin de crise

L'ensemble de notre secteur et tous les dispensateurs de soins subissent lourdement les impacts multiples de cette crise, et notamment financiers. Nous recevons de très nombreuses questions à propos d’une indemnisation éventuelle. Nous examinerons les possibilités pour l’ensemble des professions de santé. 

Covid-19 - Matériel de protection : groupes prioritaires dans le secteur des soins de santé

Voici la liste des destinataires prioritaires pour la répartition du matériel de protection COVID-19. Le Risk Management Group a fixé ces priorités sur base des avis des scientifiques et des experts.

 

Dernière mise à jour 06 novembre 2020