print

VIDIS : Partager les données sur les médicaments de façon électronique

Dans notre monde numérisé, l'échange électronique d’informations est indispensable, y compris celles qui concernent les médicaments. Le projet VIDIS (Virtual Integrated Drug Information System) place le partage des données et des informations au centre de tous les aspects du traitement médicamenteux.

Nous coordonnons ce projet qui permet aux patients d’accéder plus facilement à leurs informations de santé, et contribue à des soins de haute qualité et à une coopération multidisciplinaire plus fluide.

Sur cette page :


Les objectifs du projet VIDIS

VIDIS simplifie le partage de données et d'informations sur les médicaments entre toutes les parties impliquées dans le processus médicamenteux :

  • les patients et leur entourage
  • les dispensateurs de soins en ambulatoire entre eux (médecins, pharmaciens…)
  • les dispensateurs de soins en ambulatoire et le milieu hospitalier.

Nous voulons ainsi améliorer la qualité des soins au patient et diminuer la charge administrative pour le dispensateur de soins.

Concrètement, VIDIS a pour objectif :

  • d’harmoniser tous les processus liés aux médicaments : par ex. la prescription et la délivrance de médicaments, et les processus de qualité des soins tels que le ‘medication review’
  • de mieux faire « communiquer » entre eux les systèmes de partage de données de médication
  • d’améliorer la qualité des données de médication disponibles avec :
    • des accords sur la structure de stockage des données de médication (normes)
    • l'accord selon lequel tout le monde en Belgique utilise la même source officielle pour ces données de médication, pour que nous puissions les mettre à jour en un seul endroit.
       

S’appuyer sur ce qui existe déjà

Le projet VIDIS s’appuie sur des applications existantes qui donnent un aperçu des médicaments que les patients (doivent prendre) prennent (par ex. le schéma de médication et les médicaments délivrés), mais ne développe pas des applications totalement nouvelles. Nous travaillons entre autres à long terme sur :

  • prescrire des médicaments avec une vue sur le schéma de médication du patient
  • prescrire des médicaments comme traitement et non plus comme conditionnement
  • prescription et suivi simplifiés d'un traitement chronique
  • une définition plus claire des différents accès dans l’application de chaque dispensateur de soins concerné par le traitement médicamenteux
     

Nouvelles méthodes de travail

Au-delà des applications informatiques, VIDIS représente aussi un changement dans les méthodes de travail de toutes les parties concernées. Ici, nous mettons l'accent sur la collaboration multidisciplinaire, la transparence, l'efficience, l'efficacité et la qualité des soins.

Les étapes de VIDIS

Le projet se déroule en plusieurs étapes :

1re phase : Construire sur les bases existantes

  • Nous développons une application qui rassemble toutes les données de médication disponibles pour un patient (provenant de différentes sources) et les visualise en un seul endroit. Les patients et les dispensateurs de soins ont ainsi toujours accès à un aperçu.
  • Nous introduisons la possibilité de créer des notes de journal. Le dispensateur de soin et le patient peuvent ainsi plus facilement communiquer.
  • Nous clarifions les accès dont les patients et les différents dispensateurs de soins ont besoin pour le dossier de médication.

Après la 1re phase, nous travaillons à l’élargissement de la plateforme et des données :

  • Nous développons le concept de « traitement médicamenteux  » et le visualisons dans un aperçu avec lignes de médication, prescriptions et notes de journal.
  • Nous développons aussi de nouvelles possibilités, telles que démarrer un nouveau traitement médicamenteux, modifier ou arrêter un traitement existant, et obtenir une vue plus complète des traitements de tous les médecins combinés. Cela devrait conduire à plus d'efficience et d'efficacité et, finalement, à une meilleure qualité des soins.
  • Nous intégrons aussi de nouvelles données de médication (par exemple sur le remboursement) et ajoutons des instruments permettant une meilleure collaboration multidisciplinaire.
  • Nous veillons à ce que les normes de communication de ces données suivent les normes européennes.
     

Qu’est qui a déjà été réalisé ?

Pour le patient

  • Via MaSanté.be(dans l’onglet « Mes médicaments »), les patients peuvent :
    • consulter et gérer leurs prescriptions
    • consulter leur schéma de médication
    • gérer des notes de journal (pour l'instant uniquement les patients résidant en Flandre)
  • Via MaSanté.be (dans l’onglet « Mes mandats de soins »), les patients peuvent :
    • créer des mandats de prescription permettant aux personnes mandatées de gérer et consulter leurs prescriptions
    • créer des mandats de gestion des données de santé permettant aux personnes mandatées d’accéder à leurs différentes applications sur MaSanté.be.
  • Via l'application mobile Mes Médicaments, les patients peuvent :
    • consulter et gérer leurs prescriptions ainsi que celles des personnes pour lesquelles ils ont un mandat
    • préparer leur visite à la pharmacie, réserver et récupérer les médicaments qui leur sont prescrits ainsi que ceux prescrits aux personnes pour lesquelles ils ont un mandat
    • consulter leur schéma de médication

Retrouvez plus d’informations sur les possibilités proposées par Mes Médicaments via l’application mobile et MaSanté.

Pour le dispensateur de soins

Les dispensateurs de soins qui ont le droit de consulter le schéma de médication peuvent voir une « tuile VIDIS » sur ProSanté. Dans VIDIS, avec le numéro de registre national de son patient, un dispensateur de soins peut visualiser les prescriptions, le schéma de médication partagé et les notes de journal de ce patient.

Pour l’entreprise de logiciels

En collaboration avec les entreprises de logiciels et les utilisateurs, nous cherchons des solutions pour améliorer «l'interopérabilité» du schéma de médication. Nous entendons par là l'échange de données sans erreur et sans ambiguïté entre les coffres forts régionaux et les logiciels des prescripteurs et des pharmaciens. Voici la liste des critères visant à garantir l’interopérabilité du schéma de médication.

Quelles sont les prochaines étapes ?

  • Donner au dispensateur de soins une vue de toutes les prescriptions d'un patient, et donc pas uniquement celles qu’il a rédigées.
  • Permettre de consulter le schéma de médication et les notes de journal dans l'application mobile.
  • Améliorer la convivialité et la disponibilité de nos applications web et mobile.
  • Permettre de consulter le schéma de médication et les prescriptions des enfants mineurs
  • Trouver des solutions pour améliorer la communication entre les systèmes logiciels afin d’augmenter la qualité et l'exhaustivité du schéma de médication partagé.
  • Inviter des représentants de dispensateurs de soins et de patients à dialoguer pour documenter ensemble les rôles et les responsabilités relatifs au schéma de médication.
     

Nos partenaires pour ce projet

Voici les organismes avec lesquels nous collaborons :

Téléchargez l’application mobile : vos prescriptions toujours à portée de main

L'application mobile vous permet de consulter et gérer vos prescriptions, et de réserver et retirer vos médicaments, via un accès sécurisé (via Itsme). Cette application est disponible sur iOS et Android :

              

Mes Médicaments est également disponible via le navigateur web de votre ordinateur (via Masanté).

Contacts

Équipe de projet VIDIS

E-mail: vidis@riziv-inami.fgov.be